Le rôle des émotions

Les émotions sont indispensables. Elles sont une part primordiale de notre nature d’Etre Humain. Il est dommageable de les ignorer, ou de les discréditer. Il est essentiel de les comprendre, leur fonctionnement, leur nature, le message associé, exprimant un besoin inconscient, nécessitant d’être compris, et éventuellement satisfait. Mieux on comprend ses émotions, mieux on favorise la connaissance de soi.

Elles peuvent avoir une source interne (pensées) ou externe (stimuli). Elles guident notre comportement au quotidien. Leur premier rôle est de nous faire savoir ce que nous aimons ou non dans la vie (les couleurs pour la vue, un parfum pour l’odorat, une musique, etc.).

 

Les émotions sont indispensables pour nous guider dans nos actions.

atelier les émotions_0

Elles se distinguent des sentiments. L’émotion, qui est ponctuelle, génère une réaction intérieure vive, et intense. L’émotion surgit (la peur, la tristesse, la colère, la joie) et parfois envahit, contrairement au sentiment qui s’installe plus discrètement même s’il est important.

Lorsque l’émotion n’est pas vécue jusqu’au bout, que son expression est réfrénée, consciemment ou non, elle pourra se manifester à nouveau dans le futur. C’est ce qui se produit notamment dans le mécanisme du transfert. Une émotion refoulée peut aussi être à l’origine d’une dépression, par exemple dans le cas d’une personne victime d’injustice couvant une révolte avortée.

Notre société, et les principes éducatifs ont longtemps rejeté les émotions, et leurs impacts. Aujourd’hui, leur utilité est de plus en plus admise. Les esprits s’ouvrent progressivement. D’autant qu’une émotion a un impact puissant sur l’organisme, tant dans le sens positif que négatif. Une émotion positive telle que la joie décuple notre énergie. Certains ouvrages quant à eux prône la théorie selon laquelle une émotion négative non évacué se cristallise dans le corps. Elle sera à l’origine de maladie. Le corps prendrait alors le relais de l’émotion, pour délivrer le message d’une émotion qui n’aurait pas pu être entendu.

Ainsi, une pensée génère une émotion, une émotion génère un acte.

On ne peut pas agir sur l’émotion sans agir sur la pensée, ou l’interprétation du stimulus externe à l’origine de l’émotion.

Généralement, la sophrologie sera utile en ce qu’elle permet à la personne d’acquérir une écoute attentive de soi pour prendre conscience de ses émotions, les ressentir, et enfin les identifier. Lorsque nous avons la tête dans le guidon, il est difficile de cerner les émotions dans notre fouillis intérieur. Grâce notamment aux techniques de relaxation, la personne pourra prendre du recul. Dès lors que la personne accède au lâcher-prise, elle pourra, par le biais d’autres techniques employées par la sophrologie, de prendre conscience de ses ressources internes, lui permettant de poser un autre regard sur la situation déclencheur de l’émotion à gérer. Elle sera également capable de mieux identifier ses émotions, et entendre le besoin qui en découle.

Une émotion positive est une force exponentielle pour la mise en action, et la réalisation d’objectif. Une force vitale de vie indispensable !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s